Règles douloureuses

Les règles douloureuses sont des troubles gynécologiques communs. Douleurs aux seins, aux reins, aux ovaires, crampes et bouffées de chaleurs sont les signes les plus connus lors des règles.

Qu’est-ce-que la dysménorrhée ?

La dysménorrhée, communément appelée règles douloureuses est un écoulement des règles caractérisé par une douleur au bas de l’abdomen.

Se manifestant avant ou pendant les menstrues, elle affecte 50 à 80% des femmes fertiles et peut perturber leur quotidien en leur imposant par exemple un repos forcé ou un absentéisme professionnel.

cas de règles douloureuses

Les douleurs surviennent habituellement le deuxième jour des règles, puis s’intensifient de manière progressive le troisième et le quatrième jour avant de se dissiper.

La dysménorrhée existe sous deux formes : la dysménorrhée primaire et la dysménorrhée secondaire.

La dysménorrhée primaire

Cas de dysménorrhée

Appelée aussi dysménorrhée physiologique, elle surgit généralement quelques mois après la première menstruation, plus précisément à l’âge de l’adolescence. Sans gravité, elle est très fréquente et dans la plupart des cas, elle s’estompe après quelques années ou suite à une première grossesse.

La dysménorrhée secondaire

cas de dysménorrhée secondaire

Cette dysménorrhée provient de certaines pathologies de nature gynécologique à savoir une affection inflammatoire pelvienne, les kystes ovariens, l’endométriose ou des maladies comme les infections des voies urinaires, la colique néphrétique et le syndrome du côlon irritable. Elle se manifeste brusquement à l’âge adulte, chez une femme qui n’avait pas eu de menstruations douloureuses jusque-là.

Pourquoi les règles sont-elles douloureuses ?

La cause principale des douleurs menstruelles est un taux excessif de prostaglandines dans l’organisme. Ces hormones participent à l’évacuation de la muqueuse utérine et en quantité excessive, elles provoquent des douleurs intenses à l’arrivée des règles.

Certains facteurs à risque aident à accentuer les niveaux de prostaglandines et accessoirement le risque des douleurs menstruelles :

  • La cigarette
  • L’anxiété et le stress

anxiété et règles douloureuses

  • La prise d’alcool pendant les menstruations
  • La sédentarité.

Il est vrai que toutes les femmes soient exposées à la dysménorrhée mais le risque est plus élevé chez celles qui sont en surpoids ou qui disposent d’antécédents familiaux de règles douloureuses.

Quels sont les symptômes d’une dysménorrhée ?

Les femmes victimes de règles douloureuses affichent les symptômes suivants :

  • Sensation de fatigue
  • Maux de tête
  • Nausées et vomissements
  • Crampes violentes au niveau du bas du ventre, à partir du premier jour des règles

symptômes de la dysménorrhée

  • Vertiges
  • Humeur changeante
  • Évanouissements
  • Sensation de malaise.

2 à 7 jours avant la survenue de ces symptômes, on peut remarquer ceux du syndrome prémenstruel qui sont entre autres les humeurs changeantes, la fatigue, l’acné, la rétention d’eau et les crampes.

Une consultation médicale s’impose si les menstrues deviennent très douloureuses ou quand les crampes sont suivies d’une forte fièvre ou de sécrétions vaginales anormales car il pourrait s’agir d’une maladie gynécologique similaire à l’endométriose.

infections vaginales anormales constatées en cas de règles douloureuses

Comment prévenir les règles douloureuses ?

Les mesures suivantes peuvent aider à éviter les douleurs lors des règles :

Adapter son alimentation

alimentation saine pour éviter les règles douloureuses

Pour ne pas subir d’affreuses douleurs lors des menstrues, il est recommandé de diminuer sa consommation de sucres raffinés, d’introduire plus de poissons gras, de graines de lin ou tout autre aliment très enrichi en acides gras oméga 3 dans ses plats et de consommer davantage de fruits et de légumes.

En revanche, bannissez les viandes rouges et limitez les aliments comme les margarines et les graisse d’origine végétale. Quant au café, évitez de le prendre en présence de la douleur.

Gérer son stress

Réduire le stress pour lutter contre les règles douloureuses

Tout comme une alimentation déséquilibrée, le stress a des effets négatifs sur l’organisme. Les hormones du stress à savoir le cortisol et l’adrénaline font croître les taux de prostaglandines pro-inflammatoires, ce qui accélère les douleurs lors des règles.

Intégrer dans son quotidien la pratique d’activités relaxantes comme le yoga, la méditation et les séances de massages est un excellent moyen pour se protéger des symptômes de la dysménorrhée car ces méthodes réduisent de manière efficace le stress.

Faire du sport

marcher pour régler la dysménorrhée

La marche rapide, si elle est effectuée fréquemment, permet de réoxygéner le corps et de renforcer la circulation sanguine dans le bas-ventre. Sitôt que vous sentez les symptômes, marchez durant une vingtaine de minutes, n’attendez pas que la douleur survienne avant de vous y mettre. Le sport, en plus de tonifier le corps agit également comme un bon antistress.

Quels sont les traitements pour contrer la dysménorrhée ?

Il faut le reconnaître, les règles douloureuses, même si elles sont bénignes, peuvent être handicapantes. C’est pour cette raison qu’il est important de les traiter au plus vite et pour cela, diverses solutions existent.

Commençons par les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme le flurbiprofène et l’ibuprofène. Délivrés que sur prescription médicale, ils contribuent au traitement de toutes les inflammations liées aux prostaglandines, y compris les règles douloureuses.

Médicaments contre les règles douloureuses

Cependant, il est conseillé d’être vigilant au cours de leur utilisation étant donné qu’ils peuvent produire des effets secondaires digestifs et des réactions allergiques. Ils doivent donc être administrés en suivant respectivement les consignes médicales.

Ensuite, nous avons les pilules contraceptives. Très efficaces, elles figurent parmi les meilleurs moyens médicaux utilisés pour soulager les règles douloureuses. En effet, dans 90% des cas, elles les éliminent de manière définitive et aident aussi à calmer les symptômes du syndrome prémenstruel.

pilules contraceptives contre les règles douloureuses

On peut également porter son choix sur des médicaments tels que Utovlan et Primolut qui paralysent l’action des prostaglandines afin de supprimer les douleurs relatives aux menstrues.

Les adeptes de traitement naturel peuvent se baser sur certaines astuces de grand-mère pour apaiser leurs règles douloureuses. Par exemple, poser une bouillotte bien chaude sur le ventre aide à détendre les muscles et à tranquilliser la patiente.

Une tisane de sauge est aussi un excellent remède contre les douleurs menstruelles. Extrêmement riche en phyto-œstrogènes, la sauge est une plante qui renferme de multiples vertus thérapeutiques mais elle est déconseillée aux femmes allaitantes et enceintes.

tisane de sauge contre les règles douloureuses

Conseils :
Votre antalgique doit être pris dès les premières manifestations ou même avant de vous mettre au lit si vous avez tendance à avoir des douleurs nocturnes.

Nos médicaments contre les règles douloureuses

Faites avancer le tableau pour voir tous les traitements proposés.