Migraine

La migraine est une sorte de mal de tête sous forme de crise. Intense et douloureuse, elle est le plus souvent chronique. Elle survient sous forme de crise et la plupart du temps, les médicaments classiques du type paracétamol ne sont pas en mesure d’y remédier.

Qu’est-ce-qu’une migraine et quels en sont les différents types ?

Une migraine est un mal de tête (céphalée) particulier, plus douloureux et plus intense qui se révèle par des crises qui peuvent s’étendre de quelques heures à plusieurs jours selon le patient. Elle diffère du mal de tête ordinaire, surtout au niveau de la durée, de l’intensité et des différents symptômes.

Généralement, une crise de migraine commence par une douleur éprouvée d’un seul côté de la tête ou près d’un œil qui s’intensifie par la lumière et le bruit. Ensuite, le patient peut avoir des nausées ou vomissements.

etre victime de migraine

L’une des particularités de la migraine est que dans 10% à 30% des cas, elle est précédée d’une aura. Pour celles qui ne savent pas de quoi il s’agit, une aura est l’ensemble des troubles visuels présentés sous forme de lignes aux couleurs vives, d’éclairs lumineux ou de perte de vue passagère. Ces manifestations d’ordre physiologique s’affichent puis s’estompent en moins d’une heure avant que la migraine ne se présente.

Causée essentiellement par une distension excessive des vaisseaux qui entourent le cerveau, la migraine affecte environ 12% des personnes adultes et 2 à 4% des enfants et existe sous différents types:

La migraine sans aura qui est un mal de tête intense ressenti comme une pulsation, sans signes annonciateurs

La migraine avec aura appelée aussi migraine ophtalmique, suivie de symptômes précurseurs comme une élocution difficile et des problèmes visuels

La migraine cataméniale ou menstruelle, associée à la période des menstrues chez la femme et due à la réduction brutale du nombre d’œstrogènes dans le sang

La migraine médicamenteuse provoquée par l’emploi excessif de médicaments antidouleurs qui sont capables d’accroître la douleur au lieu de la soulager.

Beaucoup de personnes les confondent mais les migraines sont différentes des céphalées de tension. Ces dernières sont des maux de tête caractérisés par une sensation de serrement sur le front et les tempes, ce qui les différencie des crises de migraine. La plupart du temps, la céphalée de tension est liée à la nervosité ou à l’anxiété et n’occasionne ni nausées, ni vomissements.

personne ayant une céphalée

Comment reconnaître une migraine ?

Les principaux symptômes de la migraine sont :

  • Un mal de tête plus violent et plus durable que les maux de tête habituels
  • Une sensation de froid ou de chaleur
  • Les nausées ou vomissements

symptômes de la migraine

  • Une douleur intensive avec des pulsations ou battements d’un côté de la tête ou au-dessus d’un œil
  • Une sensibilité à la lumière et au bruit
  • Des troubles visuels ou aura (vue brouillée, tâches noires).

Chez certaines personnes, une aura précède la migraine, c’est-à-dire qu’elles ont des scintillements, une perte de vision intermittente, des difficultés d’élocution et ressentent des sensations étranges semblables aux engourdissements et aux picotements durant au moins une heure avant que la migraine n’apparaisse. Notez que ce phénomène neurologique peut s’exprimer de différentes façons.

On relève également quelques signes préliminaires qui devancent le mal de tête quelques heures ou deux jours avant son arrivée :

  • Une raideur au cou
  • Les fringales
  • La fatigue

fatigue, symptôme des migraines

Quelles sont les causes d’une migraine ?

Les migraines sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes. En effet, 2 femmes sur trois en souffrent, surtout au cours de leurs menstruations vu que les changements hormonaux et la chute des hormones génitales à la fin du cycle menstruel aident à déclencher les attaques.

La grossesse et la puberté sont aussi des périodes favorables aux migraines.
Si l’un de vos parents a été déjà été migraineux, vous courez aussi le risque d’avoir une attaque.

Certains facteurs peuvent stimuler l’apparition d’une migraine à savoir :

  • Le stress
  • Les problèmes hépatiques
  • Les modifications hormonales
  • Les problèmes de vision à cause de longues heures passées devant l’ordinateur
  • Le changement des habitudes de sommeil

changer ses habitudes de sommeil

  • Une longue exposition au soleil
  • La prise de pilules contraceptives et de certains analgésiques
  • Etre en présence de lumières très brillantes, de bruits stridents et d’odeurs fortes
  • La faim et le jeun
  • Une alimentation déséquilibrée (mettre le paquet sur les aliments tels que le cacao, les produits laitiers, le fromage, le foie de poulet, les figues, le vin rouge, la bière, les produits fermentés ou marinés, l’aspartame).

eviter les produits laitiers

Prévention des poussées de migraine

La première mesure préventive consiste à tenir un journal de bord de vos migraines dans lequel seront évoqués les détails qui englobent les débuts des symptômes comme l’humeur, l’environnement extérieur et l’alimentation. Ainsi, vous aurez une idée des facteurs qui engendrent vos attaques et serez plus en mesure de les prévenir.

Il faut aussi se fixer une bonne hygiène de vie en supprimant les situations stressantes et contrariantes et en consommant avec modération les produits tels que le fromage, l’alcool, la caféine et le chocolat.

Les recommandations suivantes vous aideront à éviter parfaitement les crises migraineuses:

Manger sainement

aliments oméga 3 pour éviter les migraines

Les omégas 3 contenus dans les poissons gras et l’huile d’olive possèdent des vertus anti-inflammatoires. Ils sont donc très bénéfiques dans la prévention des attaques migraineuses s’ils sont consommés régulièrement.

Bannissez de vos repas les aliments comme les fritures, les sauces grasses, les viandes et les produits très riches en sucre (gâteaux, viennoiseries) car ils alourdissent la digestion et peuvent conduire à un déclenchement de la migraine. Ne sautez pas les repas, évitez aussi les boissons alcoolisées et limitez la prise de stimulants tels que le café et le thé.

S’éloigner du stress

diminuer le stress pour guérir la migraine

Pour ne pas subir de violentes migraines ou diminuer leur périodicité, ne vous exposez pas aux situations susceptibles de vous stresser comme les discussions fortes, les colères, les surmenages intellectuels, les querelles, les émotions négatives liées à la vie personnelle (rupture, divorce, déception amoureuse).

Pratiquer la relaxation

Yoga pour éviter la migraine

S’adonner aux méthodes de relaxation telles que le yoga est une bonne pratique pour prévenir la migraine car en l’appliquant, on diminue de 30 à 40% les crises de céphalées sans oublier qu’il aide à se détendre et à éliminer le stress.

Dormir suffisamment

bien dormir pour chasser la migraine

Dormir pendant 7 ou 8 heures de sommeil et s’accorder une petite sieste de 15 à 20 minutes par jour sont des habitudes qui vous permettent de vous protéger des migraines. Assurez-vous de disposer d’un oreiller orthopédique et veillez à ce que votre chambre soit bien aérée pour passer une très bonne nuit.

Opter pour la massothérapie

méthode de massothérapie contre la migraine

Les séances de massothérapie exercées par un professionnel qualifié sont un excellent moyen pour faire disparaître le stress, le resserrement et les spasmes musculaires de la zone dorsale et au niveau des muscles du trapèze et de la région cervicale. Elles participent donc à la prévention des crises de migraines.

Comment traiter une crise migraineuse ?

Pour contrecarrer la migraine, le médecin traitant peut prescrire un traitement de fond dont l’objectif est de réduire la fréquence et l’intensité des crises. Ce traitement permet aussi d’ éviter le surdosage au cours des crises douloureuses. Les traitements de fond les plus employés sont les bêta-bloquants, particulièrement suggérés quand l’un des facteurs déclencheurs est le stress.

traiter efficacement les migraines

Chez les femmes victimes de migraines liées aux fluctuations hormonales, un traitement hormonal est plus approprié et se montre plus efficace.

Les médicaments triptans font aussi partie des puissants remèdes contre les poussées migraineuses. Disponibles sous forme de vaporisateurs nasaux ou de comprimés à avaler, ils entraînent la contraction des vaisseaux sanguins du crâne, atténuent les symptômes similaires aux nausées ou vomissements et sont généralement bien tolérés.

Cependant, ils peuvent susciter quelques effets secondaires chez certaines personnes et parfois, il faut essayer plusieurs triptans pour trouver celui qui convient le mieux.

spray nasal pour traiter les migraines

Les astuces naturelles utilisées pour soulager une crise de migraine sont la grande camomille, le saule blanc et l’huile de lavande. Les feuilles de la grande camomille, une fois séchées sont riches en parthénolide, une substance qui agit sur les neurotransmetteurs.

Pour le saule blanc, son écorce renferme des propriétés antalgiques, efficaces contre tous types de douleurs, y compris celles des migraines. Elle peut donc être employée pour calmer les migraines.

Quant à l’huile de lavande, elle constitue une excellente solution pour alléger la douleur associée aux migraines. Pour cela, il suffit de l’appliquer sur les tempes et le front avec une petite compresse.

l'huile de lavande contre la migraine

Pour finir, voici quelques conseils pour vous aider à vous sentir mieux en cas de migraine:

  • S’étendre dans une pièce sombre, fraîche et calme
  • Appliquer sur le front ou au niveau de la nuque une lingette chaude ou froide ; l’idéal serait de choisir un bandeau antithermique
  • Se masser les tempes avec un peu de baume de tigre (ce produit adoucit immédiatement la douleur).

Les traitements que nous vous proposons

Faîtes avancer le tableau pour voir les médicaments antimigraineux, disponibles sur notre pharmacie en ligne.